Le nuage

Laurent Hellot – 2015 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net/

Vaporeux et pelucheux. Léger et blanc. Aérien et gonflé. Un appel à la contemplation et  à l’envol immédiat.

 

Un nuage. Un parmi tant d’autres dans le grand ciel bleu.

Un nuage. Un ange ébouriffé encore en formation.

Un nuage. Une boule de presque pluie en lévitation.

 

Il ne bouge pas, ou à peine. Un infime mouvement dans l’horizon, portée par une brise égarée. Il n’en a pas besoin, il n’est là que pour l’instant. De rappeler que nous sommes, nous aussi, cet être de coton et d’eau. Que nous pouvons, nous aussi, nous élever vers les cieux.

 

Il change de forme, un peu, passe de mouton à oreiller duveteux. Il s’amuse à nous décontenancer, nous qui l’observons d’assez loin, mais pas tant que cela, pour qu’il n’en ait pas conscience, un chouia. Alors, il s’ébroue, s’époussette, laisse tomber quelques perles d’humidité sur nos fronts, nous fait un signe, de son ombre, en une invitation à l’accompagner. À laisser derrière nous ce qui nous plombe sur le sol et en dessous. À se contenter d’air et d’eau, et non plus de soucis. À quitter nos pesanteurs qui font pencher nos cous et à lever la tête vers lui, et l’azur autour.

 

Il s’étire, monte encore, prend de l’ampleur soudain. Il n’est plus un nuage mais un grondement qui vient, des éclairs dans ses flancs. Il n’entend pas faire peur, mais faire du bruit. Pour se sentir vivant, et nous inviter à l’imiter. Pour ne plus faire que geindre. Pour arrêter de chougner. Pour passer des larmes au rire, tonitruant.

 

Un nuage. Des trombes de pluie. Des arcs électriques. Des couleurs marbrées. Une source de vie et d’énergie. D’une boule de peluche à un creuset vivifiant. Ce que nous sommes tous, de la naissance à la mort. Mais qu’il ne faut pas oublier, jamais, pour ne pas cesser d’être ce miracle qui fascine, grandit, change et partage, pour l’éternité.

Écrire commentaire

Commentaires: 0