La fumée

Laurent Hellot – 2015 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Le filet de fumée s’élève, gracieux et léger dans l’air immobile. Il monte sans se presser, à l’assaut des nuages qu’il rejoint. Il vacille un peu, tangue vaguement, juste pour convaincre qu’il n’est pas un pont entre la Terre et les cieux.

Il s’étire aussi, en un langoureux salut, de sa naissance et de sa venue, simple politesse pour remercier d’exister.

 

Il ne sait pas trop où il doit aller, mais peu lui importe au fond, il ne désire que se déployer, prendre sa place et afficher sa grâce à des lieues environnantes. Grandir sans imposer, ni son questionnement, ni ses envies. Simplement s’ouvrir à la nouveauté.

 

Il est parti de presque rien en réalité : quelques brindilles, une étincelle, un souffle constant, et soudain l’apparition de ce presque brasier, ce cadeau vaporeux, qui se lance à l’assaut des hauteurs, tandis que ce qui le constitue stagne, confiné dans l’âtre encore.

Lui, non.

De l’altitude, aucune limitation ; de l’espace, pas de contrainte ; de l’air, à profusion.

 

Et tous les possibles à sa portée.

 

Suivre un zéphyr jusqu’au Bosphore ? Sans difficulté.

Ombrer un zeste une terre desséchée ? Aussitôt dit, aussitôt fait.

Se disperser en autant de flocons légers ? La neige à volonté.

 

Un filet de fumée comme une âme en voyage.

Un filet de fumée comme une vie à inventer.

Un filet de fumée en un salut au destin.

 

Ne pas se torturer à comprendre le pourquoi du comment. Ne pas se tordre pour deviner ce qui ne nous regarde pas. Ne pas chercher à vouloir être ce qui ne nous convient pas.

 

Croître juste. Et s’offrir en cadeau.

 

Merci pour nous.

Écrire commentaire

Commentaires: 0