L'oiseau de lumière

Laurent Hellot – 2015 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Des couleurs irisées, douces et chatoyantes.

Les deux ailes écartées, comme juste avec un élan.

Une beauté translucide, de celle qui ne peut que frapper et séduire, ceux à qui elle est exposée.

 

Il est surpris dans l’instant où il va s’envoler. Il est immobile le temps qu’on puisse le contempler. Il n’attend pas de vivats, ni d’encouragements. Il sait exactement où il va et ce qu’il a décidé.

 

Cet oiseau est un bijou qui vient de se révéler. Il est tout neuf, absolument pur et à la lisière

de la découverte de ce qu’il est,

de la chance qu’il a de se dévoiler,

de l’opportunité unique qui lui est ainsi offerte,

de partir à l’assaut de monde et de ses quêtes.

 

Il offre une étrange vision, entre le nouveau-né et le guerrier, à la fois fragile et costaud, vierge et buriné, multiple et singulier.

Il n’a qu’une envie : partir à l’assaut de ces cieux entrevus, fendre l’air d’un trait pour ne plus revenir,

dans cette coquille limitée,

dans ce village tout petit.

dans ce monde contraint.

 

Il se retient encore, par timidité peut-être ou par émotion, d’appréhender soudain tout ce qu’il peut et qu’il tenait caché,

par peur d’être jugé,

par crainte de ne pas être compris,

par l’angoisse d’échouer.

 

Une bien étonnante prévention quand on connaît tous ses dons :

 

Caresser et accueillir,

Soigner et guérir,

Aider à faire grandir.

 

Un oiseau de lumière qui rayonne tant et tant qu’il n’a même pas conscience que le jour n’est pas encore levé et que c’est lui le soleil, qui éclaire toute la contrée ; les êtres et les champs, les maisons et les chemins, les vies et les âmes.

 

Un oiseau de lumière qu’il nous tarde de voir décoller, tant son potentiel est immense, tout comme sa volonté. Il n’est pas besoin de lui dire, mais on va juste lui murmurer :

 

Tu viens de loin, bel inconnu.

Tu en as parcouru du chemin pour faire ta mue.

Tu fais le bon choix en ces temps gris et nus,

 

celui de réchauffer les espoirs ternis,

celui de guider les voyageurs groggy,

celui de réveiller tous ces rêves engourdis.

 

Tu ne peux plus te tromper, tu viens de comprendre enfin, quelle est ta place ici-bas, et elle est merveilleuse, d’une belle intensité,

de douceur et de bonté,

de bonheur et de félicité,

de ferveur et de magnanimité.

 

Tu n’as plus à attendre, tu peux y aller : à la rencontre de ton être et de tes désirs cachés :

 

faire le bien, faire le bon,

et donner le meilleur de soi.

 

Merci pour cela.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0