Le lys

Laurent Hellot – 2015 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Une splendeur de fleur, une orfèvrerie de pétales, un ravissement de parfum : ce n’est plus une plante, mais une déclaration.

Elle a jailli au bord d’un torrent de lumière, un flot de beauté qui illumine tout ce qu’il va traverser. Elle ne semble pas bien consciente encore que sa place n’est pas un hasard, et que ces rayons bienfaisants sont en train de façonner, de ciseler ce qu’elle devient.

Ce lys n’ose pourtant pas encore afficher tout ce qu’il pourrait offrir. Il se dit que ce n’est pas le lieu, pas le moment, pas l’opportunité. Il doute, il hésite, il angoisse,

de ne pas être à la hauteur de la graine dont il est issue,

de ne pas être cette fleur qui mérite d’être vue,

de ne pas donner autant qu’il a reçu.

 

Cela pourrait prêter à sourire si ce n’était touchant.

 

Un lys qui doute de sa beauté.

Un chat qui ne saurait plus ronronner.

Un soleil qui oublierait de se lever.

 

Une évidence qui ne peut qu’éclater et dispenser ses bienfaits.

 

Ce lys n’a pas grand-chose à faire pourtant, que de laisser rayonner ses talents.

Une fleur qui n’a même pas à se réinventer, juste laisser transparaître son rayonnement.

Une créature que beaucoup pourraient jalouser, tant elle a de qualités données.

 

En ce matin de sa vie, cette fleur a déjà bien avancé. Elle a jailli droite et fière, au milieu de cette étrange atmosphère, faite de magie et de vérités que peu sont près de toucher. Elle a déployé sa corolle, malgré les herbes folles et une douce indolence qui pourrait passer pour de la nonchalance. Elle a décidé de s’ouvrir, en dépit de sa panique à découvrir,

que le monde est vaste et multiple,

que les choix sont infinis et perturbants,

que les décisions nous sont propres et assumées.

 

Il est temps maintenant que cette fleur se laisse porter par le courant, non pas pour finir déracinée et perdue, mais bien pour s’implanter dans un terreau qu’elle aura choisi et tamisé, à la hauteur de ses capacités : un jardin de curé ; des plantes médicinales, une haie de buis, un rosier virginal et plein d’arbres à fruits.

Elle s’interroge encore sur ce que sera cet endroit, bien qu’elle le porte déjà en elle. Elle n’a rien à découvrir de nouveau, elle a juste à se l’approprier ; cette capacité d’écoute et d’attention, cette intelligence vive d’intuition, ce don inné pour soigner, et ce talent pour le réaliser.

 

Un lys sur le bord d’un torrent de lumière.

Une perle dans le sombre Univers.

Écrire commentaire

Commentaires: 0