Le bracelet en argent

Laurent Hellot – 2015 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Une petite chaîne fine et ouvragée ; un bijou de grâce et de beauté ; un éclat d’argent et de luminosité.

Elle entoure un poignet fin et gracile, d’une jeune fille bien née. Il la marque d’un sceau qu’elle ne réalise pas ; celui d’une lignée, celui d’un destin, celui d’être promise à un mariage parfait, avec des enfants, un château, des journées de dévotion et de cérémonie.

 

Une vie désespérée, à peine plus valorisante qu’un objet,

une potiche, par exemple, ou un tableau figé.

 

Un si délicat accessoire, qui valorise et décore, mais stigmatise surtout,

un processus de sélection,

une marque de fabrique,

une possession définie,

 

comme pour une jument ou un basset, le fer rougi en moins.

 

Un bracelet en argent, qui fait briller les yeux, qui fait se tourner les têtes, mais devrait effrayer beaucoup plus que cela.

C’est un boulet, c’est un cadenas, c’est un licol enroulé autour d’un destin brimé, c’est l’ignominie de la réduction,

à un accessoire de salon,

à une maîtresse de cérémonie,

à une poupée Barbie.

 

Ce bracelet existe encore, il se transmet de générations en générations,

même si le monde a changé,

même si les désirs ont évolué,

même si le passé est tombé en poussières depuis longtemps.

 

Il est inconcevable qu’il perdure ainsi, qu’il continue à distinguer le bon grain de l’ivraie, les impératifs des possibles, les devoirs des envies.

 

Il est détestable, il est stigmatisant, il est un vestige à faire fondre dans un bûcher de vérité,

 

que les humains ne sont pas des mannequins,

que les désirs sont la priorité,

que les traditions sont faites pour être explosées,

 

quant elles ne font que rappeler les serments poussiéreux qui ont brimé des cohortes de jeunes gens,

quant elles ne sont là que pour enfoncer un clou rouillé et douloureux dans un présent virevoltant,

quand elles n’apportent plus rien mais contraignent par trop.

 

Un bracelet d’argent qui n’a plus de sens, en ce monde de changements et de renouvellement.

Un bracelet d’argent dont il faut se délester,

en le jetant aux orties,

en l’offrant à la charité,

en l’oubliant dans un grenier

 

pour courir libre et allégé, vers notre avenir choisi.

Écrire commentaire

Commentaires: 0