Le pic

Laurent Hellot – 2015 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Pointu, vert et gris.

Des flancs escarpés, pas un arbre sur le caillou.

Direct, franc, bien dessiné.

Pas le plus grand, pas le plus beau, mais le plus équilibré. Un bijou de mini-sommet, un adorable participant au relief et à la géographie.

 

Il est là depuis longtemps, bien avant les hommes et les animaux. Il a connu la lave et le feu, les météorites et les tremblements. Ça l’a bien un peu chatouillé, mais pas plus, tant il est costaud.

Il est à sa place, serein, indétrônable et discret, même si sa stature n’incite pas à l’invisibilité

 

Il regarde passer les oiseaux, aigles, vautours, passereaux, qui nichent parfois à son sommet. Il les accueille, les héberge, les nourrit, gratis, content, eux comme lui.

 

Il s’amuse avec la neige l’hiver, avec quelques avalanches par ci, par là, histoire de mettre un peu d’animation dans ce grand silence ouaté.

 

Et il sourit, parfois aussi. Des milliers d’éclats brillants parsèment alors ses flancs, le transformant en kaléidoscope d’argent et de feu, à la surprise de ses voisins, les sommets des montagnes crispées, qui trouvent qu’il en fait trop.

 

C’est qu’il a un secret. Un de ceux qui font ronronner, par le temps gris, par le froid, malgré la solitude et l’éloignement. Un de ceux qui réchauffent le cœur dans les frimas, qui allègent tout fardeau.

 

IL EST AMOUREUX.

 

Oui, rien de bien nouveau. Mais essayez, vous, d’être ce tas de roches et de trouver chaussure à votre pied, un alter ego à la hauteur, de votre dimension énorme et hors la vie.

Lui, il a réussi, et pas qu’un peu ! Une ballerine, voilà sa bénédiction, cette âme sœur qui le soutient et lui apporte légèreté et froufrou.

 

Quoi, c’est zarbi ?

 

Bande de jaloux ! Venez plutôt les voir danser, les soirs d’été, quand la marmotte crie sa joie et les gentianes tapissent la vie en bleu. Vous ne pourrez qu’être émerveillés, par cette grâce, par cette finesse, par ce bonheur affiché.

Et vous aurez raison.

 

Profitez de ces êtres hors norme, qui choisissent de s’incarner pour le bonheur de la vie, loin des regrets et de complications, et prenez-en de la graine, vous en êtes loin, tellement ils planent dans les cieux,

 

For your eyes only.

Écrire commentaire

Commentaires: 0