La boîte en laiton

Laurent Hellot – 2017 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Ronde et bosselée, elle affiche en son centre des émaux colorés. Elle n’a pas d’utilité à proprement parler, juste le plaisir d’exister.

Pour le moment, elle trône sur une table en bois, massive et couverte des restes d’un repas. Elle décore, elle fait joli, pour le simple plaisir de yeux et de voir tout ce monde réuni.

Elle ne s’est jamais interrogée sur son rôle, sur sa fonction. Elle n’avait pour seule ambition que de briller et projeter des éclats au plafond, de lumière, de soleil, de milliers d’étincelles. Elle avait raison d’ailleurs ; elle n’était ni une fourchette, ni un marteau-piqueur. Elle se contentait de décorer, ce qui est déjà largement mérité. Car oui, il est facile de dire que l’on est maniable, que l’on est utile quand on a la forme parfaite à même d’être empoignée et manipulée sans que l’on s’embête. Mais se contenter de rayonner, s’essayer à briller, tâcher d’être distrayante sans être envahissante, être toujours à la bonne place quel que soit le temps qui passe, voilà un talent certain, voilà un qui mérite un salut divin.

 

Aujourd’hui, cette boîte se cherche un alibi. Elle se dit qu’elle aimerait bien trouver une place dans la salle de bains, à porter le savon par exemple, ou des objets plus amples. Elle se laisse aussi tenter par l’idée qu’elle pourrait servir de porte-monnaie et contenir alors toute la richesse, tous les trésors. Elle se voit également en support de paravent, à assister discrète, aux gémissements sous la couette. Elle a envie de prendre une fonction qui, dans son esprit, lui offrirait la reconnaissance, sans conditions.

 

Quelle drôle d’idée…

Quelle envie saugrenue…

Quelle inspiration qui semble tomber des nues…

 

Elle n’a pas besoin de se transformer pour être aimée.

Elle n’a nul souci de s’attifer ainsi pour être entourée d’amis.

Elle perd son temps à essayer de se grimer pour attirer les amants.

 

Qu’elle se regarde vraiment, parfaite, mignonne et qui fait tourner les têtes !

Qu’elle se rappelle combien elle brille, combien elle est belle !

Qu’elle redécouvre qu’elle peut déjà se transformer en chaton ou en louve !

 

Et elle aura saisi toute la chance qu’elle a d’être venue ici-bas.

 

Pour le reste, qu’elle patiente. La vie est pleine de tentations, de remises en question violentes, mais au final, il ne reste que ce que l’on porte en soi, dans son âme,

 

l’amour et le respect qui illuminent nos traits.

Écrire commentaire

Commentaires: 0