Tremplin

Laurent Hellot – 2019 © Médium toi-même ! - http://www.mediumtoimeme.net

Serpentant et sinueux, mais dans un élan impétueux ;
Clair et plat, mais dans un élan qui ne cessera pas ;
Un chemin qui monte direct aux cieux, tout droit.

Il a mis du temps à se dessiner, caché sous une caverne ou dans des futaies, mais il est à présent révélé, dans la lumière d’un soleil parfait, rond et brillant, qui éclaire tout ce qui s’annonce à présent : l’évidence et la chance de vivre pleinement.

Il n’est nul besoin de le chercher, ni de le questionner. Il n’est à présent que de l’arpenter, calmement, sans se presser, à savourer chaque pas posé. Il n’y a qu’à sentir le sol sous ses pieds, la douceur de l’air que l’on respire et la joie d’exister.

Il n’est plus nécessaire de se torturer l’esprit sans arrêt, dans un incessant et laminant enfer. Il ne reste qu’à savourer le bonheur de la simplicité, la direction qui s’est dessinée, enfin, après toutes ces années à errer et à hésiter, sans plus croire à une liberté.

Il ne sert à rien de vouloir un autre lendemain, différent, taquin, surprenant, dans une fuite en avant. Il n’est que de faire confiance, à la vie, à la danse qui nous anime et nous unit à l’univers immense et infini ; et de rire aussi.

Alors ce tremplin qui se dessine, alors cette joie qui se devine, alors ces vibrations infimes, autant de signes de l’indicible, de la vérité qui jubile, de la surprenant folie qui nous anime, de lâcher prise sans apprêt, d’accepter la surprise de l’après.

Alors cette action sublime, alors ce geste magnanime, alors ce clin d’œil ultime ; un salut à l’esprit de victoire, une remerciement pour l’espoir, une révérence pour ne plus à avoir, à douter, à chercher, à tergiverser,

mais juste à avancer, dans cette marche au sein de sa destinée, dans un élan insoupçonné, dans une confiance enjouée, dans un plaisir de pleine intensité.

Et de se dire que le meilleur est arrivé, que le monde est à ses pieds, que l’on n’a plus à redouter, le drame, les larmes ; les cris, les soucis, mais que tout nous sourit.

Aussi, se détendre, se relâcher, s’étirer et s’estimer béni d’être ainsi accompagné par cette horde d’anges en majesté, par ces gardiens attentionnés.
Aussi, apprendre de ces sensations étranges, de ces sentiments à la frange de la nécessité et de l’étonnement, et retenir que le plus dur message qui puisse nous être communiqué est :

« Accepter ce que je suis,
ne pas renier ce que je vis,
donner ce qui m’est transmis
et remercier d’être ici »

Le reste n’est que l’histoire qui nous unit.

Écrire commentaire

Commentaires: 0